vendredi 17 août 2018

Adopted Love tome 2 de Alexia Gaïa

Editions Hugo Poche - 512 pages
02 novembre 2017
Alors qu'il doit faire face à ce qu'il redoutait le plus, Teagan découvre qu'il n'avait pas encore imaginé le pire. Son passé le frappe de plein fouet, faisant voler en éclats son présent et menaçant son avenir. Sera-t-il assez fort pour l'affronter ?
Au plus mal, Elena sera-t-elle capable de lui venir en aide ?
Le premier tome était vraiment à couper le souffle, terriblement addictif, prenant et j'étais sous le charme de Teagan. La fin du roman m'avais laisser sur le cul voulant avoir le second tome immédiatement. Quand je l'ai reçu j'ai attendu un peu et j'ai vu quelques avis mitigé/négatif et j'ai repoussé ma lecture voulant rester sur du positif. Mais l'histoire de Teagan m'intriguais trop et je me suis enfin lancé. Alors qu'ai pensé de ce second tome ?

Commençons par le positif, parce que oui, il y a un peu de négatif. C'est encore un tome addictif, je l'ai lu rapidement, l'histoire est bien mené malgré un petit manque de crédibilité sur certains points. Teagan reste le personnage que j'apprécie le plus dans ce roman, quand à Elena c'est assez particulier. J'ai dans l'ensemble beaucoup apprécié ma lecture. 

Attention, si vous n'avez pas lu le tome 1 je vous déconseille de lire la suite. Spoiler alert sur le premier tome sous cette image. 

~~~~~~~~


Après ce qui s'est passé dans les vestiaires, Teagan se retrouve en prison en attente de jugement pour tentative de viol et coups et blessures. Nous allons donc découvrir avec Teagan la prison de haute sécurité de Rikers Island. 
Vous vous en doutez ce tome est bien plus sombre que le premier, les prisons américaines ne sont pas réputés pour être les plus accueillantes et encore moins les hautes sécurités. C'est un tome brutal, Teagan est un personnage buté  qui n'accepte pas les ordres ou toutes formes d'autorité, qui est accusé de viol et qui ne parle pas, difficile dans ce cas de bien s'intégrer et d'accepter le milieu carcéral. 
Même si j'ai trouvé une certaine justesse dans l'univers et la vision de Teagan, j'ai également trouvé que c'était parfois un peu trop, je ne m'y connais pas du tout dans le milieu carcéral mais est-ce normal qu'un gamin de 17 ans, certes avec des antécédents et pour tentative de viol, se retrouve dans une prison haute sécurité avec des meurtriers et violeurs (condamnés) alors qu'il est en attente de son procès ? De plus, Teagan ne pas parle pas mais malgré tout, personne ne s'en soucis ou prend en compte son handicap. 
Ce sont ces points la qui m'ont dérangés et en même temps je connais trop peu le sujet pour être totalement en désaccord. 

Le point de vu est alterné entre Teagan et Elena, ce qui donne un gros avantage au roman en montrant les deux côtés, accusé et victime, enfermement et "liberté", la peur de chacun, l'amour qu'ils se portent... 
Elena est évidemment au plus, encore une fois c'est bien retranscrit. Ses doutes, ses peurs, son mal être, on vit tout avec elle. J'aurai aimé qu'elle régisse différemment et en même temps je la comprend totalement. On ne peut pas lui reprocher d'agir ainsi. 

Encore une fois chaque personnage à son importance, et Daniel, le père d'Elena est tout simplement exceptionnel. J'ai également été ravie de revoir Benito, le meilleur ami de Teagan qui allège le roman avec sa bonne humeur à toute épreuve et ses remarques toujours fendu d'humour.

Au final, c'est un roman plus sombre qui m'a beaucoup plus, Teagan est un sacré dur à cuire et très borné quand à Elena elle s'est reconstruite au fil du toma. Ce second tome est aussi addictif et cette duologie me restera dans la tête un sacré moment.

J'ai maintenant hâte de découvrir la prochaine saga de l'auteure dont le premier est prévu pour octobre.


Merci aux éditions Hugo Poche pour cette lecture.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Un commentaire, ça fait toujours plaisir ♥