Golden Kamui tome 1 de Satoru Noda



Saichi Sugimoto est une véritable légende de la guerre russo-japonaise du début du XXe siècle. Surnommé “l’Immortel”, il a survécu aux pires batailles menées dans les régions les plus sauvages qui soient. Mais quand le conflit se termine, il se retrouve seul et sans le sou... C’est alors qu’il apprend l’existence d’un fabuleux trésor de 75 kilos d’or accumulé par les Aïnous, peuple autochtone vivant en harmonie avec la nature. Hélas, le magot a été volé, puis caché par un homme désormais enfermé dans la pire prison d’Hokkaido. Les seuls indices menant au butin sont de mystérieux tatouages inscrits sur la peau de criminels évadés...




Je remercie Alice et les éditions Ki-Oon pour leur confiance et l'envoi de ce manga.

Histoire : On pourrait penser au vu du résumé que ce n'est pas vraiment mon style surtout pour les mangas, mais plus le temps passe et plus je découvre que d'autres style que le shôjo peuvent me convenir ! Ici nous allons suivre une légende de la guerre Russo-japonaise, Saichi Sugimoto, alors qu'il se retrouve seul et sans rien il entend parler d'un magot de plusieurs kilos d'or caché quelque part. Ses seuls indices sont de mystérieux tatouages fait sur des criminels évadés. Il se lance donc à la poursuite des criminels cherchant toujours plus d'informations. Une jeune fille nommée Ashirpa lui sauve la vie,  ils feront donc la quête ensemble.
J'étais un peu réticente en début de manga, me demandant vraiment si ça allait être mon style et une fois l'histoire mise en place, je n'ai pu lâcher ce manga, tellement il est addictif. Nous n'avons qu'une envie, en découvrir plus sur le magot et tout ce qu'il l'entoure.
Un gros point fort du manga également, on en apprend beaucoup sur la culture aïnou et j'ai personnellement beaucoup aimé ce point la !

Personnages :  J'ai beaucoup aimé les deux personnages principaux, alors oui, certes Saichi est un dur à cuire un peu bourru, plein de cicatrices mais pourtant très plaisant à suivre. Une légende qui n'a pas peur de tuer et qui sait se battre ! La "petite" aïnou est tout autant appréciable, mais dans un tout autre style, on apprend grâce à elle quelques coutumes des aïnous, mais elle est également très forte et sait comment survivre dans la nature. Elle aidera Saichi parce que la mort de son père est lié au trésor.

Dessins : Des dessins assez bruts, agressifs, qui vont totalement avec le genre du manga ! Toutefois on retrouve très bien la douceur et la jeunesse dans le visage de Ashirpa. Les premiers dessins en couleurs sont très beaux également au début du manga.


Au final : Une très belle surprise pour ce manga que je découvre. Un premier tome qui promet une très belle suite, je me languis donc de la découvrir. L’énigme est vraiment addictive et les personnages attachants.  


Actuellement 2 tomes de sortis en France
Tome 3 : 08 décembre 2016





Commentaires

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés