Les mémoires de Vanitas tome 1 de Jun Mochizuki


Ki-Oon - Paru le 06 juillet 2017
Acheter - ICI

Fin du XIXe siècle. Paris est en plein émoi à la suite d’attaques répétées de vampires. Pourtant, la règle d’or de leur communauté est de ne pas s’en prendre aux humains ! Un mal mystérieux semble ronger ces créatures immortelles… C’est en cette période troublée que Noé arrive dans la capitale. Né suceur de sang, il suit la trace du grimoire de Vanitas, artefact légendaire craint de tous les vampires. On dit qu’il permet à son détenteur d’interférer avec ce qu’il y a de plus sacré pour eux : le nom véritable, symbole même de leur vie. Le modifier peut les rendre fous, voire les anéantir… À bord de l’énorme vaisseau flottant sur lequel il a embarqué, Noé fait la connaissance d’Amélia. Alors qu’il l’aide à se remettre d’un malaise, tout s’emballe : elle perd la tête et révèle sa nature de vampire devant les passagers ! C’est alors qu’entre en scène un mystérieux assaillant, se présentant comme… Vanitas ! Devant un Noé bouche bée, il dégaine le fameux grimoire et apaise l’accès de folie de la jeune femme. L’artefact ne serait donc pas qu’une arme mortelle ? Vanitas, héritier du nom et du pouvoir du créateur du livre, a une mission : sauver les vampires de la malédiction qui pèse sur eux !


♥♥♥♥♥

Pour mon anniversaire, Julie m'a offert le premier tome de Les mémoires de Vanitas, elle a tellement adoré cette série qu'elle voulait à tout prix me la faire découvrir. J'ai traîné un peu et en fait je l'ai sortie de ma PAL sur un coup de tête juste avant 2019. J'avais déjà lu le résumé il y a un moment, mais je me souvenais juste que c'était historique et avec des vampires... Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre et j'ai toujours une petite appréhension quand je me lance dans de l'historique, soit ça passe, soit ça casse ...

Pour le coup, c'est totalement passé puisque ce premier tome est un vrai coup de coeur ! Je ne m'attendais pas du tout à entrer dans un univers aussi riche, intéressant et addictif ! Nous voilà dans Paris accompagné des créatures les plus populaires, les vampires. Leur règle est simple, ne pas s'attaquer au humains, pourtant depuis quelques temps une étrange "malédiction" les transforme en assassins.. 

Noé arrive sur Paris en cette période bien noir pour trouver le grimoire de Vanitas, qui permet de modifier voir d'anéantir les vampires grâce à leur nom véritable, symbole même de leur vie.  Alors qu'il est dans l'aéronef qui le conduit à la capitale il fait la connaissance d'Amélia, une jeune femme, vampire, apparemment malade. Débarque alors un mystérieux homme qui se présente comme Vanitas et qui est en possession du grimoire. Mais ce grimoire ne serai apparemment pas ce qu'il prétend être.

Franchement j'ai passé un excellent moment, 240 pages de pur bonheur, on entre dans le vif du sujet dès le premier chapitre, on est totalement happé par l'histoire et il nous est impossible de lâcher le manga avant la fin. (Bon par contre je suis bien dégoûtée de ne pas avoir la suite sous la main ! ) 
L'action est présente à tous les chapitres, nous avançons dans l'histoire avec des éléments qui nous surprennent à chaque fois et nous ne manquons pas de rebondissements ! d'ailleurs nous nous posons encore beaucoup de questions à la fin de ce premier tome et on se demande même à qui peut-on réellement faire confiance dans les personnages qui peuple ce manga. 

J'attends d'ailleurs de voir ce que nous réserve les personnages, parce qu'ils sont tous très intéressants et  promettent de belles aventures. D'ailleurs j'ai également beaucoup aimé les personnages de Lucas et Jeanne, je pense que nous les reverrons bientôt.

Je suis autant bluffé par l'histoire que par les dessins, très fins, très détaillés, parfois magnifiques mais aussi bruts quand il le faut, nous allions la majestuosité des décors de Paris ou de l'aéronef, à la brutalité des combats qui sont présents dans Les mémoires de Vanitas.

Vraiment, merci à Julie de m'avoir fait découvrir cette série, maintenant il ne me reste plus qu'à me procurer la suite !

"Mon nom, mon existence... Tout est envahi de ténèbres..."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un commentaire, ça fait toujours plaisir ♥

@templatesyard